EMMAÜS

Notre coeur ne brûlait-il pas en nous tandis qu'il nous parlait en chemin et nous ouvrait les Ecritures ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cinquième dimanche de carême

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyne
Admin
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 61
Localisation : Floreffe (près de Namur) Belgique
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Cinquième dimanche de carême   Mer 25 Mar - 12:34

Les textes

Lecture du livre de Jérémie (31, 31-34)

Voici venir des jours, déclare le Seigneur, où je conclurai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une Alliance nouvelle. Ce ne sera pas comme l’Alliance que j’ai conclue avec leurs pères le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir d’Égypte; mon Alliance, c’est eux qui l’ont rompue, alors que moi, j’avais des droits sur eux.
Mais voici quelle sera l’Alliance que je conclurai avec la maison d’Israël quand ces jours-là seront passés, déclare le Seigneur. Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes : je l’inscrirai dans leur cœur. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Ils n’auront plus besoin d’instruire chacun son compagnon, ni chacun son frère en disant : “Apprends à connaître le Seigneur !” Car tous me connaîtront, des plus petits jusqu’aux plus grands, déclare le Seigneur. Je pardonnerai leurs fautes, je ne me rappellerai plus leurs péchés.

Psaume 50 [51]

Donne-nous, Seigneur, un cœur nouveau !

Lecture de la lettre aux Hébreux (5, 7-9)

Le Christ, pendant les jours de sa vie mortelle, a présenté avec un grand cri et dans les larmes, sa prière et sa supplication à Dieu qui pouvait le sauver de la mort; et, parce qu’il s’est soumis en tout, il a été exaucé. Bien qu’il soit le Fils, il a pourtant appris l’obéissance par les souffrances de sa passion; et, ainsi conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (12, 20-33)

Parmi les Grecs qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu durant la Pâque, quelques-uns abordèrent Philippe, qui était de Béthsaïde en Galilée. Ils lui firent cette demande : “Nous voudrions voir Jésus.” Philippe va le dire à André; et tous deux vont le dire à Jésus. Alors Jésus leur déclare : “L’heure est venue pour le Fils de l’homme d’être glorifié. Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul; mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perd; celui qui s’en détache en ce monde la garde pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. Maintenant je suis bouleversé. Que puis-je dire ? Dirai-je : Père, délivre-moi de cette heure ? - Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci ! Père, glorifie ton nom !” Alors, du ciel vint une voix qui disait : “Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore.” En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre; d’autres disaient : “C’est un ange qui lui a parlé.” Mais Jésus leur répondit : “Ce n’est pas pour moi que cette voix s’est fait entendre, c’est pour vous. Voici maintenant que ce monde est jugé; voici maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes.” Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

du site Port St Nicolas

_________________
Evelyne, paroisse de Floreffe (Belgique)
Faites tout ce qu'il vous dira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cateflo.actifforum.com
Evelyne
Admin
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 61
Localisation : Floreffe (près de Namur) Belgique
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Cinquième dimanche de carême   Mer 25 Mar - 13:02

Une réflexion sur les lectures

Nous sommes à huit jours de la Semaine sainte, à quinze de Pâques. Le regard se porte avec plus d’intensité sur la mort et la résurrection du Christ, dominante de notre méditation en cette année B.

Dans une vision prophétique, la première lecture voit arriver le jour de l’Alliance nouvelle et éternelle, scellée sur la croix. La deuxième lecture contemple le Christ qui se soumet au plan du Père avec un grand cri et des larmes, tandis que l’évangile proclame arrivée l’heure, cette heure, annoncée dès Cana, où le Fils de l’homme va être glorifié.

Les trois lectures présentent ainsi une remarquable unité. L’heure est là, la grande, l’unique. Jésus l’a désirée, tout en la redoutant, au point qu’il est tenté de prier le Père de l’en délivrer (évangile).

Tout naturellement nous pensons à notre propre "heure", quand le Seigneur nous fera passer (Pâque : passage) de ce monde dans le sien.

la suite sur ce site : http://www.portstnicolas.org/5e-dim-de-careme-29-3-commentaire.html

_________________
Evelyne, paroisse de Floreffe (Belgique)
Faites tout ce qu'il vous dira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cateflo.actifforum.com
Evelyne
Admin
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 61
Localisation : Floreffe (près de Namur) Belgique
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Cinquième dimanche de carême   Mer 25 Mar - 13:33

Au fil des textes …

Première lecture

Ce texte, appelé communément « la nouvelle alliance », est l’un des plus connus du livre du prophète Jérémie, du moins dans le monde Christ où la nouvelle alliance conclue dans le Christ est l’un des thèmes fondamentaux.
Jérémie délivre son message dans l’une des périodes les plus dramatiques du peuple élu : les années qui précèdent la chute de Jérusalem et l’exil à Babylone. Pour ce prophète, le drame que vivent Jérusalem et ses habitants est la conséquence du refus affiché du peuple et de ses gouvernements d’écouter la parole de vie du Seigneur transmise par les prophètes. C’est la raison pour laquelle Jérémie appelle sans cesse ses contemporains à une écoute véritable des paroles de vie de son Dieu. Car pour Israël, ne pas écouter ces paroles équivaut à briser l’Alliance, et à se couper du futur de paix et de bonheur imaginé pour lui par le Seigneur. Sourds à ces appels, les habitants de Jérusalem se tournent inexorablement vers les idoles porteuses de mort. Malgré tout, cependant, le Seigneur continue de s’attacher à son peuple et son attachement est tel qu’il ne l’abandonnera jamais, comme l’affirme à sa manière cet oracle. En effet, le Dieu qui veut la vie des siens va conclure avec le peuple une alliance qui remplacera celle qui avait été rompue par ce dernier à la sortie d’Egypte. Il fera table rase du passé pour reconstruire, sur des bases inédites, une nouvelle histoire d’alliance dans laquelle les fautes du passé ne seront plus prises en compte.
… Ainsi la loi est à nouveau donnée, non plus inscrite sur de la pierre mais dans les cœurs – siège, dans le Premier Testament, de la réflexion et du jugement humain.
… Inscrite dans le cœur, cette loi ne devra plus faire l’objet d’enseignement, mais sera naturellement connue de tous. Voilà qui instaure de fait une profonde égalité entre tous.

Evangile

Ce texte reprend bien des éléments du discours de Jésus à Nicodème, dont une partie a été lue dimanche dernier : la croix, la glorification et l’élévation du Fils de l’homme, la vie éternelle, le jugement.
Des Grecs venus de Jérusalem veulent voir Jésus et, pour ce faire, s’adressent aux disciples. Mais au lieu de répondre à la demande de ces gens, Jésus s’adresse aux disciples en leur tenant un nouveau discours dans lequel il affirme que l’heure de la glorification du Fils de l’homme est venue.
… Le premier élément évoqué par Jésus est celui du grain. Il s’agit d’un élément utilisé dans les paraboles des synoptiques. Mais il y a une différence fondamentale entre la parabole du semeur, et cette parabole de Jésus en saint Jean. Dans l’explication de la parabole, le grain de blé est la parole de la Bonne Nouvelle. En Jn, le grain c’est le Christ lui-même, comme le souligne l’élément correspondant au verset 32. Ce n’est qu’après avoir donné sa vie pour les autres que le Christ élevé, glorifié, pourra attirer à lui tous les hommes.
… Une dernière question reste pour le lecteur en finale : les Grecs ont-ils vu Jésus comme ils le demandaient ? Le récit n’en dit rien, mais il semble assez claire que, pour voir Jésus, il faut le suivre, c'est-à-dire se mettre à son école. Mais il faut aussi que ce dernier soit élevé. Autrement dit, c’est vers le Crucifié qu’il faut regarder si l’on veut voir Jésus.

Elena dimanche Pede
Revue Feu Nouveau 2/52

_________________
Evelyne, paroisse de Floreffe (Belgique)
Faites tout ce qu'il vous dira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cateflo.actifforum.com
Evelyne
Admin
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 61
Localisation : Floreffe (près de Namur) Belgique
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Cinquième dimanche de carême   Mer 25 Mar - 14:01

Des pistes pour l’homélie …

A la recherche de l’Alliance perdue

… L’Alliance vient de Dieu, comme une grâce c'est-à-dire gratuitement faite depuis le tout début de la Création. Quelles que soient les infidélités du peuple, elle est indestructible du côté de Dieu car il est miséricordieux et sauveur. Elle est synonyme de bénédiction, de lumière, de promesse qui transfigure tous ceux qui suivent Celui-là même qui la porte en son sommet (la croix) : le Fils bien-aimé de Dieu, c'est-à-dire Jésus.

Une alliance nouvelle

Les textes du Premier Testament s’appuient sur une conviction centrale : Dieu a choisi un peuple pour faire alliance avec lui. Dieu le sauve et, en retour, attend de lui un amour exclusif.
… Avec Jérémie, l’Alliance prend une dimension nouvelle. Elle s’inscrit au plus profond du cœur et se traduit sous forme d’attachement mutuel : « Je serai leur Dieu, ils seront mon peuple ». L’Alliance est intériorisée. Le Seigneur se livre à un peuple qui le connaîtra. Comme couvent dans la Bible, le verbe ‘connaître ‘ a ici un sens fort.

« L’Heure est venue »

Ce n’est pas uniquement un moment de l’histoire. Un moment bien défini qui se serait passé tel jour ou telle heure, à tel endroit. Il ne s’agit pas de chronométrer et de minuter cette heure de Dieu. L’historien seul ne peut saisir ainsi toute la portée entière de l’événement. L’heure de Dieu c’est le fait que Dieu est entré dans l’histoire du monde. Un fait historique et un fait divin. A partir de là, le monde vit l’heure de Dieu. C’est le début d’une création nouvelle, d’une alliance nouvelle. Une heure qui ne finira plus, une heure éternelle. Tout se vit désormais après Jésus Christ.
… Nous qui désirons suivre le Christ, le « voir » comme les grecs de l’évangile et même le suivre, nous avons à prendre le même chemin. Il n’y en a pas d’autre. Ce chemin, c’est celui du processus du grain de blé. C’est perdre pour gagner, fructifier. Agir ainsi c’est nous mettre nous aussi à la suite du Christ, à l’heure de Dieu avec tout ce que cela représente de mort et de vie. Car suivre sa route signifie l’accompagner non seulement dans sa résurrection, mais aussi dans sa mort. Suivre sa route, c’est souffrir aux côtés de nos frères, les hommes. Si nous voulons être avec Jésus, nous devons être aux côtés des hommes crucifiés. Il est l’heure de le faire.

Sylvie André
Revue Feu Nouveau

_________________
Evelyne, paroisse de Floreffe (Belgique)
Faites tout ce qu'il vous dira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cateflo.actifforum.com
Evelyne
Admin
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 61
Localisation : Floreffe (près de Namur) Belgique
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Cinquième dimanche de carême   Mer 25 Mar - 14:07

Avec les plus jeunes ... à partir de la première lecture et en lien avec l'évangile.

La première lecture me paraît assez simple à expliquer aux plus jeunes aussi,pour une fois aussi que l’on peut aborder un texte de prophète, ce serait dommage de l’éviter. Cependant, cette lecture serait incomplète sans l’évangile qui, par contre est assez compliqué (pas évident, d’expliquer à des enfants « la glorification de Dieu » par les souffrances et la mort de son fils bien-aimé !). Dans ce cas, je crois que l'on pourrait ne prendre que le début de la lecture : versets 20 à 26 (surtout si on doit animer des très jeunes).

Lire et expliquer brièvement la première lecture.

Lire l'extrait d'évangile et remettre aux enfants un extrait :
Citation :
Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perd ; celui qui s'en détache en ce monde la garde pour la vie éternelle. Si quelqu'un veut me servir, qu'il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l'honorera.


Chercher ensemble le lien avec la première lecture : c’est Jésus qui vient accomplir la Nouvelle Alliance par sa mort et sa résurrection.

Réfléchir : comment puis-je, aujourd'hui, vivre cette Nouvelle Alliance ?
Remettre un cœur à chaque enfant et leur demander de le décorer.

_________________
Evelyne, paroisse de Floreffe (Belgique)
Faites tout ce qu'il vous dira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cateflo.actifforum.com
Evelyne
Admin
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 61
Localisation : Floreffe (près de Namur) Belgique
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Cinquième dimanche de carême   Mer 25 Mar - 14:21

Avec les plus jeunes … à partir de l’évangile

Objectif : à partir de la découvert du grain et de l’épi de blé, les enfants découvrent que toute vie donnée produit du fruit. Jésus nous invite à le suivre dans ce don.

Montrer un épi de blé (photos) aux enfants et leur demander ce qu’il représente pour eux. Faire remarquer aux enfants que l’épi compte de nombreux grains. Observer un grain de blé avec les enfants. Expliquer aux enfants qu’un seul grain de blé planté en terre porte une multitude de grains de blés.



Faire le lien avec l’évangile : Jésus est comme le grain de blé. Il a donné sa vie sur la croix pour que nous tous puissions partager la vie de Dieu. Nous pouvons faire de même lorsque nous donnons de notre temps pour Dieu et les autres.
Découper des formes de grains de blé dans du papier jaune/orange. Inviter les enfants à écrire leur prénom dans un grain de blé et à le placer sur une feuille de papier où une croix aura été dessinée et placée de façon centrale. Expliquer que par ce geste, ils affirment qu’ils veulent suivre Jésus qui donne sa vie pour produire du fruit.

d’après François Lear
Revue Feu Nouveau

_________________
Evelyne, paroisse de Floreffe (Belgique)
Faites tout ce qu'il vous dira


Dernière édition par Evelyne le Mer 25 Mar - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cateflo.actifforum.com
Evelyne
Admin
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 61
Localisation : Floreffe (près de Namur) Belgique
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Cinquième dimanche de carême   Mer 25 Mar - 14:24

Jésus, pain de vie

Si, dans votre paroisse, un évolutif de Carême est prévu ... placer les hosties non consacrées près de cet évolutif où trouvera place également des épis (pas évident en cette saison) ou plus simplement des grains de blé (plus facile à trouver je crois !).

_________________
Evelyne, paroisse de Floreffe (Belgique)
Faites tout ce qu'il vous dira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cateflo.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinquième dimanche de carême   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinquième dimanche de carême
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le cinquième élément
» portrait en cinquième???
» Le carême avant-Noël
» Le cinquième élément
» le carême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EMMAÜS :: SUR LE CHEMIN ... :: Lectures dominicales :: Temporal et Temps ordinaire B-
Sauter vers: